LA STRATÉGIE DIGITALE AU CŒUR DU WEBMARKETING !

STRATÉGIE DIGITALE POUR OPTIMISER SON RÉFÉRENCEMENT

Commençons par définir la stratégie digitale en webmarketing…En fait, elle peut être tellement omnicanale que je pourrais vous en parler pendant des jours !

Il faut d’abord connaitre sur internet, quelles stratégies utilisées white hat / grey hat / black hat.

Le référencement « white hat » est la technique de référencement naturelle estimée éthique et conforme par Google et les pros du milieu du référencement.

La frontière est souvent floue entre certaines pratiques white hat et les techniques du black hat.

Le « black hat » a pour but de positionner un site « artificiellement » sur les premières positions naturelles des pages de résultats et notamment en première page de Google. Cette pratique est considérée comme discutable, non éthique et / ou punissable par les moteurs de recherche ou les professionnels du référencement. Certaines peuvent même être illégales. Une pratique black hat est donc en général contraire aux guidelines de Google. Pour bien démarrer… cliquez sur le lien ci dessous :

Consulter le guide Guide de démarrage et Optimisation pour les moteurs de recherche de Google 

Nous y voilà ! Le maitre Google dicte ses règles ou plutôt des conseils aux webmasters…C’est en fait un ensemble de recommandations destinées au référenceurs pour respecter « des valeurs » sur leur site : sur leurs contenus, leurs choix de conception, les techniques de référencement utilisées et la qualité des pages web. Se conformer aux recommandations de Google favorise généralement le référencement naturel et réduit les chances de ne pas être dans les pages de résultats ou même indexé !

La solution est donc de faire du « grey hat » un mix de ses deux stratégies ???

Mais en profondeur… de quoi se compose une bonne stratégie webmarketing ?

On va se concentrer sur une stratégie organique et payante….en plusieurs points.

Commençons par le Search Engine Marketing « SEM » : Etre en première page des résultats de Google est compliqué, il faut augmenter sa visibilité sur les moteurs de recherche (SEA + SEO) avec une ligne éditoriale adaptée sur les réseaux sociaux (SMO + SMM).

TOUT SES ACRONYMES VOUS SEMBLENT INCOMPREHENSIBLES ?

Le SEA : Search Engine Advertising, littéralement publicité sur les moteurs de recherche. Le SEA désigne donc l’utilisation de liens commerciaux ou publicitaires sur les moteurs de recherche (référencement payant type Google Adwords ou Facebook Ads).

Le SEO : Search Engine Optimization et peut être défini comme l’art de positionner un site, une page web ou une application dans les premiers résultats des moteurs de recherche. En français, le SEO est désigné par le terme de référencement naturel.

Le SMO : Social Media Optimization désigne l’ensemble des techniques et actions destinées à développer la visibilité, l’image et l’offre d’un site web ou d’une marque sur les réseaux ou médias sociaux.

Le SMM : Social Media Marketing est la stratégie des réseaux sociaux, Facebook, Linkedin, Twitter etc…C’est un nouveau média par excellence. La stratégie peut être payante ou organique.

Je vous propose 3 ebooks gratuits pour parfaire votre stratégie marketing sur Facebook :

Créer une page Facebook professionnelle / Comment trouver des clients sur Facebook / Créer une publicité Facebook efficace contactez moi : drouin.steve{at]yahoo.fr

En conclusion : SEM = SEA + SEO + SMO + SMM

Il y’a d’autres actions à mener pour que son site soit positionné en première page :

Petits tours de magie sans rentrer dans les détails…Car un magicien ne dévoile jamais tout ses secrets….

Growth hacking : Littéralement « piratage de croissance », le growth hacking est le plus souvent défini comme une stratégie, un ensemble de techniques marketing, voir même un état d’esprit permettant d’assurer à l’entreprise une croissance forte et à faible coût. Il est souvent à la limite de la légalité ou de la déontologie. Le Grotwth hacker contrevient également très souvent aux règles d’usages ou « guidelines » des plateformes sociales sur lesquelles elles sont appliquées.

Netlinking : Le netlinking est l’action de développer le nombre de liens hypertextes externes  «backlinks », des liens pointant vers son site ou une page web que l’on souhaite promouvoir pour obtenir de façon naturelle dans le temps, un trafic qualifié en provenance de ces liens, mais également et surtout, de favoriser le référencement naturel grâce à l’amélioration de la notoriété du site.

Email marketing : NON L’EMAIL N’EST PAS MORT ! Mais là encore, il faut avoir une liste de mails optimisée et respecter des principes sur l’envoi et le contenu afin de ne pas atterrir direct en spam ! Si le lecteur ouvre votre mail, faut-il encore que son texte l’incite à cliquer sur le lien vers votre site…Votre message doit être de qualité et rédiger avec la technique du cercle d’or….

Les annuaires : Basiques mais utiles, il faut bien choisir… au maximum 3 annuaires dans la catégorie de son site et bien entendu écrire trois présentations différentes et naturelles.

Bluetooth marketing + IOT : Cette technologie regroupe les différentes techniques et pratiques permettant de rentrer en contact avec des clients / prospects par l’intermédiaire de la fonction bluetooth de leur téléphone mobile et d’un boitier bluetooth émetteur.
IOT est le raccourci utilisé pour désigner « l’Internet Of Things » ou en français « l’Internet des objets connectés ».

Connaissez-vous le Beacon ? Toutes les infos sur :

https://www.steve-drouin.fr/le-bluethoot-marketing-iot-la-revolution-pour-2018/

Le storytelling : Cette technique peut être est littéralement le fait de raconter une histoire à des fins de communication. Dans un contexte marketing, le storytelling est le plus souvent le fait d’utiliser le récit dans la communication publicitaire. La technique doit normalement permettre de capter l’attention et de susciter l’émotion ou pour élever la marque à un rang de mythe ou créer des histoires imaginaires liées à la marque ou au produit. Le storytelling peut utiliser des histoires réelles : mythe du fondateur ou de la création d’entreprise.

Branding : Ce terme désigne généralement une logique d’action marketing ou publicitaire qui cherche surtout à positionner une marque dans l’esprit du consommateur. La notion de branding peut également s’appliquer à un individu dans le cadre des pratiques de personal branding et de professional branding.

Le service clients : Il ne faut pas l’oublier, aujourd’hui 83% des prospects scrutent le web à la recherche d’avis avant de commander ou utiliser un service. Dans le digital votre service clients virtuel mais bien réel va se composer du service emailing, les réseaux sociaux,  ou un chat bot… une solution existe développée par facebook, “le customer chat facebook”. Ce « Customer chat » permet de commencer une discussion sur un site web, et de la continuer sur Messenger, en bénéficiant de tout son historique. C’est un plug in de chat intégré aux sites web et adapté au e-commerce.

Lien : https://www.steve-drouin.fr/customer-chat-facebook/

Optimiser son code : C’est aussi une stratégie pour un bon référencement, avoir un code propre, un chargement de page rapide, être « mobile friendly » bien agencer son architecture : choisir son titre dans la balise, ses images et sa méta description avec des mots clefs. Durant le processus de création et de développement d’un site web, il faut prendre conscience de tout ce que je viens de vous expliquer, afin de mieux performer dans les moteurs de recherche. Mais il faut aussi faire un audit en cas de refonte de site web.

Lien : https://www.steve-drouin.fr/one-page-express/faire-un-audit-de-site-web/

Vous avez donc bien compris, il faut promouvoir, avoir de l’engagement, mesurer l’audience pour optimiser votre référencement, c’est une stratégie digitale que je propose avec la méthode AARRR…

Une méthode AARRR est efficace que si elle est appliquée avec justesse !

Les 5 étapes AARRR en termes d’objectif :

Acquisition : attirer de nouveaux utilisateurs.

Activation :  persuadez-les de passer à l’action.

Rétention : convertissez-les en utilisateur régulier.

Référence : incitez-les à inviter d’autres utilisateurs.

Revenus : générez et augmentez les revenus par utilisateur.

En détails :

A comme Acquisition. Vous devez vous concentrer sur l’acquisition de nouveaux utilisateurs. C’est la base, les utilisateurs représentent votre potentiel business. Pour capter de nouveaux utilisateurs, vous devez vous concentrer en priorité sur le trafic « gratuit » SEO, Social, puis sur le SEA. Le growth hacking peut aussi intervenir à ce moment pour générer du lead (contact) et envoyer un emailng pour que les prospects arrivent sur votre site.

A comme Activation. Maintenant que vous avez investi dans l’acquisition de trafic, il faut commencer à les convertir de prospect en utilisateur. Le but est la rétention, donc l’action d’activation doit viser cet objectif. C’est à dire l’inscription sur votre site pour passer une commande ou utiliser votre service.

R comme Rétention. Il est temps de les convertir en utilisateurs actifs réguliers. Selon le cycle d’usage de votre offre, il est important de vous concentrer sur la fréquence de l’activité de vos utilisateurs. Activité rime souvent avec valeur. L’emailing transactionnel ciblé (newsletter) est souvent votre meilleur levier de réactivation, mais aussi, la publication de post « ciblé » sur votre blog, sur vos pages sociales…

R comme Référence. Augmentez votre base d’utilisateurs, mais au lieu d’investir dans l’acquisition, incitez vos utilisateurs actifs à jouer les ambassadeurs ou des evangelistes. Il existe de nombreux leviers pour augmenter votre audience à moindres frais. Le partage social doit certainement être le levier le plus simple à mettre en place. N’hésitez pas à mettre en oeuvre des fonctionnalités de parrainage en récompensant les utilisateurs qui invitent des nouveaux utilisateurs et encore plus ceux qui recrutent des utilisateurs qualifiés.

R comme Revenu$. Maintenant que votre processus d’engagement est bien huilé, vous allez pouvoir vous concentrer sur les revenus. Vous pouvez vous concentrer sur l’amélioration du taux de conversion des utilisateurs en clients / abonnés / leads et sur l’augmentation des revenus moyens générés par utilisateur.

La méthode AARRR est bien plus qu’une simple stratégie de webmarketing…

C’est un véritable esprit ! Il faut conquérir pour avoir une croissance rapide et un développement sur le long terme. Il repose sur trois principes fondamentaux qui sont utilisés tout au long de cette stratégie :

La créativité / l’expérimentation / l’optimisation du résultat.

Je peux vous aider à construire votre stratégie marketing sur mesure !

Contactez moi : drouin.steve[at]yahoo.fr / 07.83.457.835

 

 

 

Partagez pour faire découvrir mon site ! MERCI!